La nouvelle station TotalEnergies de Briis-sous-Forges, sur l'A10, comprend 23 points de charge électrique.

TotalEnergies ouvre sa plus grande station de charge électrique sur l’A10

17 04 2024 | Actualités

«Avec ses 23 points de charge électrique, cette nouvelle station est un peu notre cathédrale», déclare Guillaume Larroque, directeur Europe de la branche Marketing et Services de TotalEnergies. Le distributeur vient en effet d’inaugurer sur l’A10, à une trentaine de kilomètres de Paris, son plus grand site de recharge électrique en France. Située sur l’aire de Briis-sous-Forges (Essonne) dans le sens province-Paris, elle propose aux automobilistes deux niveaux de chargeurs, à 150 ou 300 KW. «Ce type d’investissement est emblématique de la transformation de TotalEnergies, qui a déjà équipé 150 stations d’autoroutes en charge rapide, et 220 au total sur le territoire français», poursuit-il. Un total qui doit passer à 500 stations d’ici à 2025. Cette évolution des aires de repos et d’avitaillement s’inscrit dans un programme lancé par Vinci Autoroutes en 2018, et soutenu pour le volet des bornes électriques par le Plan de relance initié en 2021.

L’électrification du parc automobile nécessite une adaptation de l’ensemble des équipements et des services, puisque les haltes vont potentiellement durer plus longtemps que pour faire un plein de carburant. En moyenne, il faut compter environ 20 minutes recharger un véhicule électrique à 80%. «60 aires ont déjà été réaménagées, précise Marc Bouron, directeur général adjoint de Vinci Autoroutes. Et nous devons également passer au déploiement des bornes 1 MW destinées aux véhicules lourds.» Vinci Autoroutes est également engagé dans une expérimentation de recharge dynamique des camions et autocars, toujours sur l’A10, sur deux tronçons de 2 km chacun qui permettront de tester les solutions utilisant l’induction et la conduction (un patin au bas châssis du véhicule entre en contact avec un rail intégré dans la chaussée). Le secteur de Briis-sous-Forges s’apparente de plus en plus à un laboratoire d’innovation des usages de la mobilité: c’est ici qu’a été aménagée la première station de cars express sur autoroute en France, et c’est aussi dans cette zone que va se déployer un service de navettes autonomes à destination des pôles de Longvilliers et Massy-Palaiseau, opéré par un consortium réunissant Vinci Autoroutes, Lacroix-Savac et Milla.

Sandrine Garnier 

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Les difficultés de recrutement persistent dans le TRV
Les problèmes de recrutement persistent dans le transport routier de voyageurs: 64% des employeurs du secteur sont confrontés à des problèmes de recrutement de conducteurs à temps plein et 72 % à temps partiel. Ces chiffres issus du baromètre de la FNTV pour le 1er...
Damien Kerrand
« Nous utilisons du B100 pour l’ensemble de nos activités »  Avec 17 autocars sur 34 alimentés au B100, ce biocarburant a représenté 68% du total des kilomètres parcourus en 2023 par les Voyages Morio. Damien Kerrand, président directeur général de la PME bretonne,...
SNCF: poussé vers la sortie, Jean-Pierre Farandou défend son bilan
Le départ de Jean-Pierre Farandou devait être confirmé en assemblée générale le 13 mai 2024 même si la SNCF n’a pas officiellement communiqué à ce sujet. Un communiqué laconique du ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires avait annoncé...
Transports publics: faut-il compter sur l’Europe pour financer le choc d’offre?
«La mandature qui s’achève a été marquée par une véritable reconnaissance du rôle clé de la mobilité, et des atouts des transports publics, faiblement émissifs et fortement inclusifs. Maintenant, le cœur du sujet, c’est le choc d’offre qu’il faut financer. Une partie...