Stéphane-CHAMBON Total Energies
Stéphane Chambon
Directeur des Affaires Publiques et Comptes Stratégiques pour la mobilité et les nouvelles énergies chez TotalEnergies

« L’Energie se réinvente »

Pour contribuer au développement durable de la planète face au défi climatique, Total se transforme et devient TotalEnergies. Une nouvelle identité, un seul nom, au pluriel, pour représenter toutes les énergies, tous les talents et pour bâtir une compagnie multi-énergies.

Aujourd’hui, pour TotalEnergies, les énergies du présent vont aider à financer les énergies de demain. Comment s’opère cette transformation ?

La Compagnie TotalEnergies est engagée sur la nécessité de contribuer activement à freiner le réchauffement climatique et intègre le climat dans sa stratégie depuis de nombreuses années. Notre ambition est l’atteinte de la neutralité carbone sur l’ensemble de nos activités à l’échelle mondiale à l’horizon 2050, comprenant aussi celles induites chez nos clients et partenaires en Europe. La Compagnie ambitionne de réduire d’au moins 60% l’intensité carbone moyenne de ses produits énergétiques utilisés dans le monde par ses clients d’ici 2050.

La moitié de nos investissements sont désormais consacrés aux énergies renouvelables. Nous entendons être dans le TOP 5 des renouvelables dès 2030 avec 60 milliards d’euros de projets à financer sur dix ans. Ce qui représente une croissance accélérée nous faisant passer de 7 Gigawatts de puissance installée en 2020 à 35 GW en 2025 puis 100 GW en 2030. Nous avons donc de très nombreux projets significatifs dans le solaire et l’éolien. Nous souhaitons accompagner la transition énergétique et l’évolution de la demande, en produisant plus avec moins d’émissions. Nous diversifions notre offre énergétique et favorisons les énergies renouvelables et décarbonées.

Comment cela se traduit-il en France et dans les territoires ? Que proposons-nous à nos clients pour atteindre la neutralité carbone ?

Cette transition se traduit de 2 manières sur le plan opérationnel au sein des territoires :
1) L’accompagnement de nos clients : c’est comprendre leurs besoins et leurs usages, présents et futurs, que ce soient des clients industriels ou commerciaux, publics ou privés, qu’ils disposent de flottes de véhicules ou non. La démarche consiste alors à leur proposer des solutions qui correspondent à leur profil, avec systématiquement une approche de réduction des consommations énergétiques (efficacité énergétique, écoconduite…) et une approche de réduction de l’empreinte carbone. Ce qui se traduit soit par une offre plus importante en produits « bio » lorsque c’est possible soit par une offre nouvelles énergies (GNV/BioGNV, électrique, hydrogène, pellets…), soit les deux.

2) L’adaptation de notre offre : cela passe notamment par la transformation de notre réseau de stations-services mais aussi le développement de nouveaux services de mobilité comme des outils de gestion de flottes en autopartage. Notre réseau devient multi-énergies avec des stations publiques et privatives où vous pouvez trouver dorénavant des biocarburants (super éthanol, HVO…), du GNV/BioGNV, de l’hydrogène et beaucoup plus généralement un service de recharge pour voitures électriques, notamment avec de la haute puissance pour recharger son véhicule dans des temps courts (moins de 30 mn). Et, toujours avec l’accueil et le sourire TotalEnergies !

Cette transformation engage la Compagnie dans sa capacité à mettre en œuvre, et à réussir à l’implémenter au cœur des territoires avec l’ensemble de nos parties prenantes. En étant multi-énergies, il est important pour nous de pouvoir apporter un éclairage neutre entre les différentes solutions possibles, qui ont toutes des avantages et des inconvénients car il n’y a pas de solution universelle, cela dépend des cas d’usage, mais elles sont toutes une solution sur le chemin de la décarbonation.
TotalEnergies, acteur de la mobilité au cœur des Territoires.

Le transport représente actuellement plus de la moitié de la demande en pétrole dans le monde et ¼ des émissions de CO2. Acteur historique de l’Energie au service de la mobilité, l’objectif de TotalEnergies est de devenir aussi la major de l’Energie responsable auprès de ses clients pour leurs usages de mobilité. Ce qui se traduit dans le domaine des transports par une forte montée en puissance des biocarburants et des énergies alternatives avec le GNV/BioGNV, l’hydrogène et l’électrique.
La particularité de ces nouvelles énergies renouvelables est qu’elle favorise l’économie circulaire et leur ancrage local : développement d’unités de méthanisation pour la production de BioGNV, construction de fermes solaires pour produire de l’électricité verte notamment dans une logique de mobilité décarbonée, soit pour des véhicules à hydrogène (H2 vert) soit pour des véhicules électriques à batterie (BEV).

Quelques chiffres projetés à fin 2023 sur ces nouvelles énergies en France :

  • GNV/BioGNV : 45 stations publiques ouvertes sous les marques TotalEnergies et AS24 ;
  • Hydrogène : réalisation de 1ers projets, avec une ambition de déployer plus de 100 stations hydrogène sur les grands axes routiers européens (France, Benelux et Allemagne) dans les prochaines années dans le cadre d’une coentreprise à 50/50 entre TotalEnergies et Air Liquide ;
  • Electrique : 250 stations-service seront équipées en infrastructure de recharge haute puissance (150 kW et +) dont 150 sur les autoroutes et 100 dans les grands centres urbains (métropoles).

 

Pourquoi TotalEnergies s’intéresse-t-il en particulier au marché de l’électromobilité ?

2035 est une étape très importante à l’échelle européenne avec un choix politique fort et structurant de l’Union Européenne obligeant les constructeurs automobiles à mettre sur le marché à cette échéance des véhicules 100% électriques (BEV ou H2), à l’exception de véhicules à moteurs thermiques qui pourraient rouler avec des e-fuels (= carburants de synthèse décarbonés). 2035 c’est demain ! Et concernant les véhicules lourds, la proposition de réduction des émissions de CO2 toujours en discussion suit cette tendance même si elle donne des échéances différentes selon les types de véhicules (baisse de 100% pour les Bus urbains en 2030 et baisse de 90% pour les Poids-Lourds en 2040) et liste des exceptions pour des types de véhicules et d’usages spécifiques (ex. : camions pompiers, etc…).

Dans ce contexte, TotalEnergies souhaite répondre à cette demande massive à venir vers l’électrique. C’est un enjeu mondial avec de nombreux défis à relever pour tous, aussi bien pour les constructeurs que pour les métropoles et l’ensemble des collectivités territoriales, les Etats, les opérateurs de mobilité, les énergéticiens et les utilisateurs. L’électromobilité se situe au carrefour de ces enjeux, promesse d’un transport plus durable, plus responsable.

TotalEnergies opère sur l’ensemble de la chaine de valeur : producteur d’électricité, opérateur de recharge et fournisseur de mobilité.

Nous voulons être un acteur multi-énergies de référence de la mobilité électrique à très grande échelle. Dans le prolongement de nos développements dans les projets de production électrique d’origine renouvelable, solaire et éolien, nous investissons massivement en parallèle dans les déploiements d’infrastructures de recharge accessibles au plus grand nombre. Depuis 2020, nous avons déployé des réseaux de bornes dans de nombreuses grandes métropoles mondiales, comme Amsterdam, Anvers, Bruxelles, Londres, Singapour, Wuhan et Paris. Nous opérons plus de 42.000 points de recharge dans le monde à fin 2022, en croissance de +65% par rapport à 2021. Notre objectif est d’atteindre 150.000 points de recharge en 2025.

En France, ce sont aujourd’hui 16.000 points de recharge opérés, en voirie, dans des parkings publics ou en entreprise, à domicile ou en stations-services. Pour répondre aux besoins d’itinérance lors des longs trajets, nous nous appuyons notamment sur notre réseau de stations TotalEnergies que nous transformons ainsi que sur la construction de hubs de recharge en périphérie et au cœur des villes pour y développer un service de recharge rapide. Des bornes haute puissance 175 kW seront installées sur tout le territoire pour permettre une recharge en un temps court, moins de 6 mn pour 100 km d’autonomie retrouvée. Nous avons engagé ainsi plus de 200 millions € depuis 2021. Nous avons aujourd’hui 142 stations multi énergies et 2 hubs de recharge 100% électrique (La Défense et Metz) représentant au total plus de 750 points de recharge haute puissance sur l’ensemble du réseau TotalEnergies. A horizon 2025, TotalEnergies proposera près de 500 sites de recharge électrique haute puissance en France : 200 stations sur les autoroutes et 300 stations en ville et en zones de transit (aéroports, gares, zones touristiques), 1/3 d’entre elles seront des stations 100% électrique.

Enfin, nous accompagnons de A à Z, au travers de notre offre Mobility business, les flottes d’entreprise dans leur transition vers les nouvelles énergies. Notre carte est devenue multi-énergies et notre solution permet de venir couvrir aujourd’hui jusqu’à l’ensemble des frais des dépenses professionnelles liées à la mobilité.

Et la suite ?

Sur la recharge, en complément de l’équipement de bornes privatives chez nos clients et de nos stations-services nous nous positionnons sur l’ensemble de la recharge que l’on appelle à destination. Celle-ci se situant sur des sites commerciaux comme des grandes surfaces, des hôtels ou des restaurants, mais aussi à l’intérieur de parkings publics ou plus généralement en voirie. A titre d’exemple, nous avons remporté pour 10 ans la concession de la Ville de Paris avec réseau Belib’ que nous opérons depuis 2021 et nous avons équipé 4 parkings SAEMES dont celui de la Madeleine représentant le plus grand parc de bornes en France avec 500 points de recharge. Avec la mise en place en cours des Schémas Directeurs IRVE, nous nous attendons à des déploiements beaucoup plus généralisés dans les années qui viennent sur l’ensemble des territoires.
Si les solutions pour les véhicules légers sont aujourd’hui pleinement opérationnelles et en phase de déploiement industriel, il nous faut maintenant agir et adresser des segments moins matures et qui commencent à émerger comme celui des Poids-Lourds électriques.

La transition est maintenant bien en marche !

À lire également

Pauline Henriot
Mobily-Cités : Bonjour Pauline et merci de nous recevoir. Tout d’abord, pouvez-vous nous rappeler rapidement les missions et la raison d’être de l'ART ? Pauline Henriot :  L'Autorité de Régulation des Transports (ART) œuvre au développement de mobilités de qualité, au...
Hubert du Mesnil
Mobily-Cités :  Pouvez-vous nous expliquer brièvement en quoi consiste la gestion déléguée et son importance dans les services publics ? Hubert du Mesnil : Bonjour. La gestion déléguée est une forme de partenariat où une collectivité publique, comme une commune,...
Damien Kerrand
« Nous utilisons du B100 pour l’ensemble de nos activités »  Avec 17 autocars sur 34 alimentés au B100, ce biocarburant a représenté 68% du total des kilomètres parcourus en 2023 par les Voyages Morio. Damien Kerrand, président directeur général de la PME bretonne,...
Jean-François Montagne
« Nous devons inventer la mobilité des salariés du 21e siècle »  Jean-François Montagne, vice-président de Dunkerque Grand Littoral en charge de la transition écologique et de la résilience, explique comment la Communauté urbaine va adapter le réseau DK'Bus à la...