SERM: Montpellier dans la course

02 04 2024 | Actualités

Après Bordeaux, Toulouse, ou Lille, c’est au tour de Montpellier d’officialiser sa candidature pour bénéficier du soutien gouvernemental aux projets de Services express régionaux métropolitains (SERM). Le 29 mars, les élus locaux ont adressé un courrier commun au ministre des Transports, Patrice Vergriete. Aux côtés de la présidente de Région, Carole Delga, le projet rassemble Michaël Delafosse, président de Montpellier Méditerranée Métropole, Kléber Mesquida, président du Département de l’Hérault, Stéphane Rossignol, maire de la Grande Motte et président de la communauté d’agglomération du Pays de l’Or, François Commeinhes, président de Sète Agglopôle Méditerranée, et Pierre Soujol, président de la communauté de Lunel Agglo. Le développement des mobilités ferroviaires et routières collectives permettrait de répondre aux besoins d’un territoire attractif. Aujourd’hui 7e ville de France avec plus de 350.000 habitants, Montpellier voit sa population augmenter de 11.000 habitants chaque année, à l’échelle de son aire urbaine. Des études ont été lancées en 2023 autour du projet d’étoile ferroviaire.

Le courrier adressé au ministre rappelle qu’un « certain nombre de projets ferroviaires et intermodaux, indispensables à ce SERM, sont aujourd’hui en travaux, à l’étude ou en passe de l’être. Compte tenu du niveau d’avancement et de la place singulière du mode ferroviaire (doublet de ligne permis par la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan), SNCF Réseau et SNCF Gares & Connexions seront étroitement associés à ce projet. Face à un axe ferroviaire saturé sur littoral, l’amélioration du cadencement et de la ponctualité des trains passe inévitablement par la construction de la phase 1 de la LGV Montpellier-Perpignan, dans le prolongement du Contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier en service depuis 2019. » Le projet de SERM détaillé et phasé sera présenté en mai prochain, indiquent encore les signataires du courrier de candidature.

S. G. 

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Véhicules lourds: les constructeurs européens publient un Manifeste pour réussir la décarbonation
Pas de Green Deal sans les bus et les camions. Pour atteindre les objectifs européens de neutralité carbone en 2050, les constructeurs réunis au sein de l’ACEA renouvellent leurs demandes de soutien à l’achat des véhicules et au déploiement d’infrastructures de charge...
Déjà championne du covoiturage, l’Essonne subventionne les moins de 25 ans
Les certificats d’économie d’énergie (CEE) doivent-ils servir à financer des politiques de mobilité ? L’enquête publiée dans le Monde du 6 avril soulève des questions au sujet du dispositif des Primes énergie, créé en 2006 par la loi de Programmation fixant les...
Ferroviaire : « une politique de l’Etat illisible », selon la Fnaut
«Ce n’est pas au passager de payer l’entretien du réseau ferroviaire, c’est au contribuable comme c’est le cas partout en Europe», explique François Delétraz à Mobily-Cités le 10 avril 2024. Le nouveau président de la Fnaut rappelle que l’Etat finance bien l’entretien...
Van Hool en faillite, VDL intéressé par la reprise
L’entreprise Van Hool est officiellement en faillite depuis le 8 avril, ainsi que la holding familiale qui contrôle le constructeur belge. Après trois exercices consécutifs dans le rouge, le plan de sauvetage n’a pas pu être mené à bien, en raison des difficultés...