Qualité de service en Ile-de-France: réussir l’objectif des Jeux olympiques… mais après?

07 03 2024 | Actualités

La qualité de service s’est améliorée en Ile-de-France, mais une poignée de lignes de métro restent en dessous des objectifs. Des plans d’action spécifiques ont donc été mis en œuvre sur les lignes 3, 6, 8, 12 et 13 qui oscillent entre 82 et 87% de régularité. L’exemple de la ligne 8 est particulièrement éclairant. Avec 24 km, il s’agit de la plus longue du réseau, qui a d’ailleurs été prolongée sans bénéficier de davantage de matériel roulant. Après 40 ans de loyaux services, ses 58 rames MF77 sont en cours de rénovation, ce qui améliore le confort des voyageurs mais ne résout pas les problèmes de maintenance, car une partie des pièces ne sont plus disponibles. De plus, les ateliers sont situés à proximité du terminus ouest (Balard), ce qui complique encore les opérations. La construction d’un nouvel atelier, au terminus est (Créteil), permettra de mieux répartir les missions, et de rééquilibrer les rames disponibles de part et d’autre de la ligne. Mais cet atelier ne sera pas achevé avent 2029. A terme, le parc de matériel roulant doit augmenter pour atteindre 61 rames, mais il faudra attendre la livraison des futures MF19 commandées à Alstom (147 en tout). Les premières ne devraient pas circuler avant la fin 2025 sur la ligne 10, avant d’être déployées progressivement d’ici à 2035. «Mais pas question d’attendre l’arrivée des MF19 pour améliorer sugnificativement la qualité de service», indique Valérie Pécresse, présidente d’Ile-de-France Mobilités, qui souligne que 1,1 Md€ ont été investis pour la rénover. Au moins, les dysfonctionnements liés au manque de conducteurs ont été réglés avec l’embauche de 30 agents, ce qui devrait permettre de livrer le service attendu pendant les Jeux olympiques et paralympiques (JOP).

Autre sujet sensible pour la régularité le traitement des colis abandonnés et celui des malaises voyageurs. «Le cumul annuel des retards liés aux colis suspects sont équivalent à l’exploitation réalisée au mois de décembre sur la ligne 8», précise le président de la RATP, Jean Castex. Sur ce point, le recours aux équipes cynophiles permet de faire gagner un temps précieux par rapport à l’intervention des démineurs. Ile-de-France Mobilités a obtenu de la part de la Préfecture de police de Paris le classement en véhicule prioritaire des transports de chiens durant la période des JOP. Quant aux malaises voyageurs, ils ne devraient plus nécessiter systématiquement le recours à une équipe du Samu. Les voyageurs victimes de malaises légers, de type hypoglycémie, pourraient être pris en charge directement par des agents RATP. Reste à préciser les modalités de ces nouvelles missions, sur lesquelles les syndicats ne semblent pas particulièrement sereins, craignant la possible mise en cause de la responsabilité des salariés. Il faudra ensuite former les agents concernés… ce qui semble difficile à réaliser d’ici le mois de juillet. Si l’été 2024 s’annonce délicat pour le réseau francilien, la suite ne sera pas non plus un long fleuve tranquille pour les usagers quotidiens. Une partie des travaux programmés habituellement pendant la pause estivale n’auront pas lieu normalement cette année, et devront être reportés. De nouvelles causes de perturbations en perspective.

Sandrine Garnier 

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Véhicules lourds: les constructeurs européens publient un Manifeste pour réussir la décarbonation
Pas de Green Deal sans les bus et les camions. Pour atteindre les objectifs européens de neutralité carbone en 2050, les constructeurs réunis au sein de l’ACEA renouvellent leurs demandes de soutien à l’achat des véhicules et au déploiement d’infrastructures de charge...
Déjà championne du covoiturage, l’Essonne subventionne les moins de 25 ans
Les certificats d’économie d’énergie (CEE) doivent-ils servir à financer des politiques de mobilité ? L’enquête publiée dans le Monde du 6 avril soulève des questions au sujet du dispositif des Primes énergie, créé en 2006 par la loi de Programmation fixant les...
Ferroviaire : « une politique de l’Etat illisible », selon la Fnaut
«Ce n’est pas au passager de payer l’entretien du réseau ferroviaire, c’est au contribuable comme c’est le cas partout en Europe», explique François Delétraz à Mobily-Cités le 10 avril 2024. Le nouveau président de la Fnaut rappelle que l’Etat finance bien l’entretien...
Van Hool en faillite, VDL intéressé par la reprise
L’entreprise Van Hool est officiellement en faillite depuis le 8 avril, ainsi que la holding familiale qui contrôle le constructeur belge. Après trois exercices consécutifs dans le rouge, le plan de sauvetage n’a pas pu être mené à bien, en raison des difficultés...