port gennevilliers

Port de Gennevilliers: les entreprises veulent convertir leurs salariés à l’écomobilité

01 06 2023 | Actualités

Paprec, Suez, Paris Terminal, Eiffage, Elis, Point P, etc. ces entreprises industrielles implantées sur le port de Gennevilliers, au nord-est de Paris, s’attaquent au problème des déplacements domicile-travail, voire professionnels, de leurs employés. Après une phase de préparation avec le bureau de conseil Incub’Ethic, qui a sondé les attentes de salariés des onze sociétés engagées dans le programme, elles viennent d’enclencher, fin mai, les actions concrètes pour les inciter à covoiturer, pratiquer l’autopartage, ou encore utiliser le vélo électrique.

«Sans moyens propres, c’est plus difficile de démarrer», analyse Brice Rouxel, animateur mobilité chez Incub’Ethic. Celle-ci met donc à disposition un parc de voitures électriques, moyennant une location de 200 € par mois assurance comprise, ou encore des vélos électriques. Dans les bureaux, des référents mobilité vont tenter de sensibiliser aux alternatives à l’autosolisme.  Avec seulement 143 salariés ayant répondu au questionnaire et donc ouverts au changement, il y a beaucoup à faire. D’un peu plus de 200.000 €, le budget de ce programme baptisé Mobil’Ethic est financé à 58% par le mécanisme des certificats d’économie d’énergie, les entreprises apportant le reste.

«Gennevilliers, c’est 20 millions de tonnes de marchandises par an mais aussi 5.000 personnes y travaillant chaque jour. Jusqu’ici, les entreprises s’étaient peu saisi des plans de déplacements, constate Erwan Le Meur, président de la Communauté portuaire de Gennevilliers. Nous avons enclenché la démarche alors que le coût du carburant flambait, ce qui concourt évidemment aux problèmes de recrutement. Après l’abandon du projet de prolongement sur le port de la ligne 13 du métro, j’avais demandé que le tramway desserve les installations portuaires». En vain. «Il y a bien une navette financée par Haropa et la RATP, mais elle ne correspond pas à l’amplitude de fonctionnement du port, de 6h à 22h», complète Emeric Michel, le directeur du site Paprec.

Devant ces lacunes, à Gennevilliers, les sans-voiture s’organisent tant bien que mal. Comme cet employé des Grands Moulins de Paris qui, avec sa trottinette, parcourt en 15 minutes son trajet domicile travail, non sans risque parmi la noria de camions. «Résultat, on déplore beaucoup de blessés et même le décès d’un salarié de Thalès», pointe un industriel. Trottoirs souvent défoncés, passages piétons parfois sans feu tricolore, la marche entre le terminus de la ligne 13 et le sud du port fluvial n’est pas non plus de tout repos. On trouve certes des pistes cyclables, mais pas partout.

Incub’Ethic n’en est pas à son coup d’essai. Depuis 2020, il orchestre en France ce type de programme dans 16 zones d’activité, en ayant débuté dans l’ouest de la France. Après la phase d’expérimentation, viendra l’heure de vérité dans douze mois. L’écomobilité aura-t-elle pris racine sur le premier port fluvial d’Europe ?

Marc Fressoz

 

 

 

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Bordeaux: un espace de stationnement dédié aux modes doux
En plein centre de Bordeaux, la régie de stationnement Metpark vient d’aménager un espace de 247 emplacements exclusivement dédiés aux vélos, vélos-cargos, handybikes et trottinettes. De nombreux services associés sont également proposés sur place: postes de gonflage,...
La Région Auvergne Rhône-Alpes commande 50 cars rétrofités hydrogène à GCK
«Une première européenne et une véritable bascule en termes de technologie, de développement durable, et de protection de l’environnement, avec du matériel produit en Auvergne Rhône-Alpes», annonce Laurent Wauquiez. Les cars rétrofités commandés par la région à...
Laurence Broseta
Australie, Etats-Unis, Moyen Orient : « Nous souhaitons avant tout nous renforcer sur nos marchés actuels » Keolis compte sur ses atouts pour consolider ses positions et gagner de nouveaux marchés à l’international. Métro sans conducteur, tramways, transports...
Le BEA-TT veut encore améliorer la sécurité aux passages à niveau
«En vingt ans, le BEA-TT a ouvert 268 enquêtes et émis un peu plus de 800 recommandations de sécurité…, a indiqué Jean-Damien Poncet, directeur du BEA-TT lors du séminaire organisé à l’occasion des vingt ans de l’organisme le 8 février 2024. Les recommandations du...