Projet d'espace de coworking dans des parcs publics

Mobilités actives: les trois lauréats de l’hackathon 2024

27 03 2024 | Actualités

Les trois équipes lauréates sur les huit candidates ont été annoncées le 26 mars 2024 à l’issue des présentations des projets et de la délibération du jury (1). La 3e édition du hackathon européen organisé par l’AFIT France et l’Université Gustave Eiffel portait sur l’amélioration des infrastructures pour des mobilités actives. Les étudiants devaient proposer des projets innovants en termes de design, matériaux, localisation, fonctionnement ou encore de gouvernance et modèles économiques pour des lieux, des nœuds et des plateformes qui soutiennent la transition des mobilités.

Le premier prix a été remporté par le projet Greenshift qui vise à améliorer la qualité du temps passé dans les transports en commun en créant plusieurs types d’espace selon l’envie des voyageurs: une voiture dédiée à la conversation et la rencontre pour ceux qui veulent rompre leur solitude par exemple; une autre destinée au jeu; une zone pour les voyageurs qui recherchent la tranquillité. 

Le deuxième prix, Path to success propose de recycler le plastique pour construire des pistes cyclables,  afin de promouvoir l’usage du vélo. Cette matière serait mélangée avec des matériaux plus classiques comme du bitume et du gravier. Interrogés sur la faisabilité de leur projet, les étudiants ont expliqué, que le plastique est déjà utilisé pour construire des routes.

Le troisième prix, Esdoré envisage de créer des espaces de coworking dans des parcs publics afin de réduire le temps de transport et de travailler dans la nature au lieu de rester enfermé chez soi en télétravail. Le projet présenté comporte un lieu de restauration, un espace pour ranger son vélo et le recharger, un autre pour des casiers ou encore pour garder ses animaux.

Au total, 36 étudiants en master I et II ont planché durant cinq jours du 22 au 26 mars 2024. Ils sont issus de l’Université Gustave Eiffel et de cinq universités partenaires: LAUREA University of applied sciences (Finlande); IUAV Université de Venise (Italie); Université de Huelva (Espagne); ISCTE-Université Institut de Lisbonne (Portugal); UTB Université Tomas Bata de Zlin (République Tchèque).

«Pour l’université Gustave Eiffel, ce hackathon est en cohérence avec les travaux menés avec l’AFIT France sur les évolutions des mobilités durables et les impacts en matière d’infrastructures. C’est aussi en cohérence avec les projets développés avec le ministère, notamment dans le cadre du récent contrat d’objectifs et de performance qui guide un certain nombre de nos actions au sein de l’Université: la question du développement des mobilités décarbonées fait partie de notre feuille route. Enfin, au niveau national, nous coordonnons un programme prioritaire de recherche autour de la décarbonation et de la digitalisation des mobilités», a expliqué Gilles Roussel, président de l’Université Gustave Eiffel.

La présentation des projets lauréats aura lieu le 12 juin 2024 devant l’ensemble du Conseil d’administration de l’AFIT France et des partenaires. D’ici là, les équipes ont été invitées à affiner les conditions techniques et économiques de leur projet.

Florence Guernalec

 

(1) Le jury était composé de Franck Leroy, membre du conseil d’administration de l’AFIT France et président de la Région Grand Est ; Fabienne Keller, députée européenne ; Sylvie Chevrier, vice-présidente internationale adjointe de l’Université Gustave Eiffel ; Gilles Roussel, président, de l’Université Gustave Eiffel.

 

 

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Véhicules lourds: les constructeurs européens publient un Manifeste pour réussir la décarbonation
Pas de Green Deal sans les bus et les camions. Pour atteindre les objectifs européens de neutralité carbone en 2050, les constructeurs réunis au sein de l’ACEA renouvellent leurs demandes de soutien à l’achat des véhicules et au déploiement d’infrastructures de charge...
Déjà championne du covoiturage, l’Essonne subventionne les moins de 25 ans
Les certificats d’économie d’énergie (CEE) doivent-ils servir à financer des politiques de mobilité ? L’enquête publiée dans le Monde du 6 avril soulève des questions au sujet du dispositif des Primes énergie, créé en 2006 par la loi de Programmation fixant les...
Ferroviaire : « une politique de l’Etat illisible », selon la Fnaut
«Ce n’est pas au passager de payer l’entretien du réseau ferroviaire, c’est au contribuable comme c’est le cas partout en Europe», explique François Delétraz à Mobily-Cités le 10 avril 2024. Le nouveau président de la Fnaut rappelle que l’Etat finance bien l’entretien...
Van Hool en faillite, VDL intéressé par la reprise
L’entreprise Van Hool est officiellement en faillite depuis le 8 avril, ainsi que la holding familiale qui contrôle le constructeur belge. Après trois exercices consécutifs dans le rouge, le plan de sauvetage n’a pas pu être mené à bien, en raison des difficultés...