Route

Les départements veulent des ressources dédiées pour l’entretien et la modernisation des routes

07 09 2023 | Actualités

Les communes et les départements assurent la gestion de 99% du réseau routier, qui représente deux tiers du trafic automobile. Or, ces catégories de collectivités ne perçoivent pas les recettes fiscales générées par l’usage du réseau, dont la principale, la TICPE, rapporte 32 Md€ par an. Les départements, qui ont dépensé 3,8 Md€ pour l’entretien des routes en 2021, veulent davantage de moyens pour répondre aux besoins de modernisation liés au déploiement de l’électromobilité et au développement de nouveaux usages.

L’Assemblée des départements de France demande donc à l’Etat d’engager une réflexion en ce sens: «L’usage de la route doit être adossé à un modèle économique répondant aux enjeux de la mobilité durable et de l’aménagement du territoire. Nous souhaitons ainsi qu’une partie des nombreuses ressources générées par la route (TICPE, péages, cartes grises, etc.) lui revienne directement. Nous demandons que les Départements bénéficient d’une ressource affectée pour l’entretien, l’adaptation et la modernisation de leur réseau», déclare François Sauvadet, président de l’ADF. Les élus départementaux voudraient profiter de l’évolution de l’Eurovignette et de la fin des concessions autoroutières, qui encaissent 18 Md€ annuels de péages, pour ouvrir le débat et «mettre fin à un système qui privilégie la rente au détriment de l’usager», indique le communiqué de l’ADF. Pour affiner la définition d’un nouveau modèle économique, l’ADF prépare des «Rencontres nationales de la route» qui permettront de réunir l’ensemble des acteurs du secteur.

François Durovray, président du conseil départemental de l’Essonne et président de la Commission Mobilités de l’ADF, souligne le rôle des collectivités locales dans la décarbonation de la route, qui assure 80% des déplacements et demeurera le mode de déplacement majoritaire dans notre pays. Il faudra non seulement entretenir les infrastructures, mais aussi installer des bornes de charge électrique, équiper des tronçons de routes à induction, et aménager des installations nécessaires aux usages massifiés, comme les parcs-relais facilitant le covoiturage ou les gares routières des futures lignes de cars express. «Les solutions existent, et nous suivons très attentivement l’expérimentation qui va être mise en place par la Collectivité européenne d’Alsace», assure-t-il. Un péage routier doit en effet être testé à partir de 2025 dans les deux départements du Haut et du Bas-Rhin. «L’idée n’est pas de taxer davantage les usagers», tempère-t-il toutefois, même s’il envisage également de «faire payer les poids lourds qui empruntent la N20 pour éviter de payer l’autoroute» dans son département.

Les élus départementaux pointent également la baisse de 50% des enveloppes destinées à la route dans les CPER. Or, avec la chute des droits de mutation et la hausse des dépenses de solidarité, ces collectivités voient leurs capacités de financement diminuer. « La route constitue bien souvent la variable d’ajustement dans les choix d’investissement », poursuit François Durovray, ce qui accroît la «dette grise» en renchérissant les travaux futurs. Une spirale négative aggravée par l’inflation des coûts des travaux routiers soulignée dans la dernière édition de l’Observatoire national des Routes.

Sandrine Garnier

À lire également

Gares routières, les éternelles oubliées

Gares routières, les éternelles oubliées

Les opérateurs SLO déplorent d’ores et déjà l’absence d’héritage des JO sur la question désormais lancinante des gares routières: «Un oubli de la loi Macron de 2015 qui a libéralisé le secteur sans...

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Ile-de-France Mobilités : Objectif 2030 !
Comment, grâce aux JOP 2024 Ile-de-France Mobilités s’est mobilisé pour faire du réseau de transports franciliens l’un des réseaux les plus modernes du monde à horizon 2030. Depuis 2016, Île-de-France Mobilités a engagé la révolution des transports, avec le...
Transdev et John Holland rebondissent en Australie !
Le ministère des Transports et de la Planification de l'État de Victoria en Australie a attribué à la co-entreprise formée par Transdev (51%) et John Holland (49%) le contrat d'exploitation et de maintenance de Yarra Trams, le réseau de tramways de Melbourne. D'une...
Keolis renforce sa présence au Canada
Le 9 juillet 2024, Keolis a annoncé la signature d'un accord avec Student Transportation of America (STA) pour l'acquisition des divisions Transit et Motorcoach de Pacific Western Transportation Ltd. (PWT), une entreprise de transport de passagers basée à Calgary....
AGIR TRANSPORT actualise son  étude comparative des motorisations de bus de la CATP
Cette étude référente dans le domaine, présente les dernières données environnementales, l'état du parc de bus, les tendances actuelles ainsi que les coûts de possession et d'infrastructure des différentes technologies de motorisation des bus. Une nouveauté importante...