Piste cyclable à Bordeaux

L’enquête nationale 2019, photo de la mobilité pré-Covid en France

24 04 2023 | Actualités

Les principaux résultats de l’enquête nationale 2019 sur la mobilité des Français ont été publiés par le Service des données et études statistiques. Réalisée en 2018 et 2019 auprès de 20.000 ménages, cette enquête constitue une photographie de la mobilité avant la crise sanitaire. En moyenne, les Français réalisaient environ trois déplacements par jour, du lundi au vendredi, soit près de 181 millions de déplacements quotidiens, représentant une durée de 1h02 (presque 6 minutes de plus qu’en 2008, année de la précédente enquête nationale mobilité). Dans le détail, la durée d’un déplacement est de 19 minutes en voiture dure (3 minutes de plus qu’en 2008) ; 14 minutes à pied (1 minute de plus qu’en 2008) ; 18 minutes à vélo (2 minutes de plus qu’en 2008) ; 41 minutes en transport en commun (4 minutes de plus qu’en 2008). Les choix modaux eux aussi ont évolué en 10 ans. La voiture est un peu moins utilisée qu’en 2008 mais elle reste le premier mode de transport, choisie pour 114 millions de déplacements (62,8 %). La marche à pied augmente légèrement et représente 23,7% des déplacements. Les transports en commun sont passés de 8,3 à 9,1% du total, alors que le vélo est resté stable sur cette période, à 2,7%.

Sans surprise, c’est dans l’agglomération parisienne que le temps consacré aux déplacements quotidiens est le plus long, avec 78 minutes en moyenne en 2019. Une durée qui passe à 62 minutes pour les unités urbaines de plus de 100.000 habitants, et 55 minutes pour les moins de 100.000 habitants. En dehors de l’unité urbaine, le temps passé dans les transports est de 60 minutes, essentiellement en voiture (4 déplacements sur 5). Dans les unités urbaines de 20.000 habitants à 100.000 habitants (hors agglomération parisienne), l’usage des transports en commun augmente. Dans l’agglomération parisienne, la marche est en tête avec 10,9 millions de déplacements (38 % des déplacements, +4 points depuis 2008). L’usage des transports en commun progresse de 5 points : ils représentent un quart des déplacements. Quant à la voiture, elle recule de 8 points en 10 ans et sa part s’établit à 33 % des déplacements. En région parisienne comme dans le reste du pays, les hommes utilisent la voiture pour 64% de leurs déplacements (contre 62% pour les femmes). La marche représente 21% des déplacements des hommes, mais près de 26% pour les femmes. Les hommes pratiquent davantage le vélo (4% des déplacements, et 1,5% pour les femmes), mais utilisent moins les transports en commun (8% pour eux, 10% pour elles).

Depuis la crise sanitaire, le développement du télétravail et l’explosion du vélo auront sans doute modifié les résultats. Toutefois, même si la fréquentation des voies cyclables enregistre des hausses spectaculaires dans certaines grandes villes, cela ne se traduit pas directement par une envolée de la part modale. L’objectif gouvernemental de faire passer le vélo de 3 à 9% des déplacements d’ici à 2024 reste d’ailleurs encore incertain aux yeux des associations cyclistes. Quant aux trottinettes et autres engins de déplacement personnel motorisés, ils n’avaient même pas été testés dans l’enquête nationale mobilité.

S. G.

 

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Véhicules lourds: les constructeurs européens publient un Manifeste pour réussir la décarbonation
Pas de Green Deal sans les bus et les camions. Pour atteindre les objectifs européens de neutralité carbone en 2050, les constructeurs réunis au sein de l’ACEA renouvellent leurs demandes de soutien à l’achat des véhicules et au déploiement d’infrastructures de charge...
Déjà championne du covoiturage, l’Essonne subventionne les moins de 25 ans
Les certificats d’économie d’énergie (CEE) doivent-ils servir à financer des politiques de mobilité ? L’enquête publiée dans le Monde du 6 avril soulève des questions au sujet du dispositif des Primes énergie, créé en 2006 par la loi de Programmation fixant les...
Ferroviaire : « une politique de l’Etat illisible », selon la Fnaut
«Ce n’est pas au passager de payer l’entretien du réseau ferroviaire, c’est au contribuable comme c’est le cas partout en Europe», explique François Delétraz à Mobily-Cités le 10 avril 2024. Le nouveau président de la Fnaut rappelle que l’Etat finance bien l’entretien...
Van Hool en faillite, VDL intéressé par la reprise
L’entreprise Van Hool est officiellement en faillite depuis le 8 avril, ainsi que la holding familiale qui contrôle le constructeur belge. Après trois exercices consécutifs dans le rouge, le plan de sauvetage n’a pas pu être mené à bien, en raison des difficultés...