Stationnement voiture sur la voie publique

Le stationnement est-il trop gourmand d’argent public ?

16 03 2023 | Actualités

Electriques ou pas, les voitures occupent une grande partie de l’espace public pour leurs déplacements, et aussi pour le stationnement, puisqu’elles restent statiques la plupart du temps. La Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) s’est penchée sur le montant de la dépense publique consacrée au stationnement des véhicules individuels, qu’elle évalue à 14 Md€, dont plus de 12 Md€ lié au stationnement gratuit de surface. Et l’évaluation atteint même 21,9 Md€ en incluant les externalités monétarisées (dont les émissions de gaz à effet de serre). La Fnaut rappelle que pour 14 Md€ consacrés au stationnement, l’argent public dédié aux transports urbains conventionnés se monte à 14,8 Md€. L’étude réalisée par Bruno Cordier, du bureau d’études Adetec, s’inscrit dans une série, puisque la Fnaut a effectué des chiffrages similaires pour l’aérien, le covoiturage, les transports collectifs conventionnés et le vélo. L’objectif pour la fédération des associations d’usagers étant de contribuer aux réflexions sur le financement de la mobilité.

14 Md€ d’argent public consacré au stationnement, le montant peut sembler considérable «comparé à la recette du versement mobilité, qui rapporte 7 à 8 Md€ par an», indique Bruno Gazeau, président de la Fnaut… D’autres exemples sont cités, comme les budgets des ministères de la Transition énergétique (13,7 Md€) ou de la Justice (12,5 Md€). Mais on pourrait aussi rappeler qu’en 2019, les dépenses publiques des administrations centrales et locales liées aux transports étaient de 48,8 Md€ selon l’Insee (Bilan annuel des transports). Et ajouter que les dépenses des ménages liées aux véhicules individuels se montaient à 155 Md€. Enfin, certains n’oublieront pas de préciser que les deux tiers des déplacements sont effectués en voiture ou deux-roues motorisé, contre 7% en transports en commun…

S. G.

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Les difficultés de recrutement persistent dans le TRV
Les problèmes de recrutement persistent dans le transport routier de voyageurs: 64% des employeurs du secteur sont confrontés à des problèmes de recrutement de conducteurs à temps plein et 72 % à temps partiel. Ces chiffres issus du baromètre de la FNTV pour le 1er...
Damien Kerrand
« Nous utilisons du B100 pour l’ensemble de nos activités »  Avec 17 autocars sur 34 alimentés au B100, ce biocarburant a représenté 68% du total des kilomètres parcourus en 2023 par les Voyages Morio. Damien Kerrand, président directeur général de la PME bretonne,...
SNCF: poussé vers la sortie, Jean-Pierre Farandou défend son bilan
Le départ de Jean-Pierre Farandou devait être confirmé en assemblée générale le 13 mai 2024 même si la SNCF n’a pas officiellement communiqué à ce sujet. Un communiqué laconique du ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires avait annoncé...
Transports publics: faut-il compter sur l’Europe pour financer le choc d’offre?
«La mandature qui s’achève a été marquée par une véritable reconnaissance du rôle clé de la mobilité, et des atouts des transports publics, faiblement émissifs et fortement inclusifs. Maintenant, le cœur du sujet, c’est le choc d’offre qu’il faut financer. Une partie...