L’autosolisme reste largement majoritaire sur les trajets du quotidien

31 01 2024 | Actualités

Plus de 83% des automobilistes circulaient seuls dans leur voiture le matin aux heures de pointe du matin (7h30) à la fin 2023. Même si cette proportion recule de 1 point par rapport à l’an dernier, on est encore très loin des objectifs définis par la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC), qui vise une moyenne de 1,75 personne par véhicule à horizon 2030, contre 1,24 aujourd’hui. La 5e édition du baromètre Vinci de l’autosolisme s’appuie sur les mesures effectuées sur les autoroutes aux abords de 10 métropoles françaises. Les données montrent aussi que le recours au covoiturage augmente vers 10h du matin, alors que la circulation est moins dense. Des chiffres qui relativisent la portée des campagnes en faveur du covoiturage, alors que l’objectif affiché par le Gouvernement il y a an était de tripler le nombre de trajets réalisés d’ici à 2027. Avec 3 millions de trajets covoiturés chaque année, 4,5 millions de tonnes d’émissions de CO2 seraient évitées, soit 1% du total national, indique le ministère de la Transition écologique. En France, l’automobile reste largement en tête des modes de déplacements pour les trajets domicile-travail (75% selon une enquête Insee de 2017).

Selon le baromètre Vinci autoroutes, dix sites de mesure connaissent un recul de l’autosolisme par rapport à la même période en 2022, notamment en Ile-de-France, à Aix-en-Provence et à Toulon, qui affichent une réduction de plus de 4%. Avec 73,9%, Toulon est la métropole où l’autosolisme est le moins prégnant. Quant à l’agglomération de Nantes, elle se positionne à la fois parmi les agglomérations où le taux d’autosolisme est le plus faible en semaine sur certains axes (77,3% au niveau de l’A83, en recul de 3,1% %) mais aussi le plus élevé sur d’autres (95,5% au niveau de l’A11, en recul tout de même de 3,4%). Cette étude a été réalisée sur près de 500.000 véhicules du 11 au 22 septembre 2023, hors périodes scolaires, à proximité de dix grandes agglomérations. Tours Métropole Val-de-Loire, la Communauté d’Agglomération Pays Basque, Montpellier Méditerranée Métropole ainsi que la direction interdépartementale des routes Atlantique se sont associées à cette étude. Des caméras ont été installées sur des portiques afin de capturer, entre 7h et 10h le matin, des images du trafic circulant sur 13 sections urbaines et périurbaines majeures du réseau Vinci Autoroutes, dans le respect de l’anonymat des conducteurs et de leurs passagers. Celles-ci ont ensuite été analysées par un logiciel d’intelligence artificielle développé par Cyclope.ai, filiale de Vinci spécialisée en édition de logiciels d’Intelligence artificielle et Deep Learning, appliqués au traitement d’image et à l’analyse vidéo.

S. G. 

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Les difficultés de recrutement persistent dans le TRV
Les problèmes de recrutement persistent dans le transport routier de voyageurs: 64% des employeurs du secteur sont confrontés à des problèmes de recrutement de conducteurs à temps plein et 72 % à temps partiel. Ces chiffres issus du baromètre de la FNTV pour le 1er...
Damien Kerrand
« Nous utilisons du B100 pour l’ensemble de nos activités »  Avec 17 autocars sur 34 alimentés au B100, ce biocarburant a représenté 68% du total des kilomètres parcourus en 2023 par les Voyages Morio. Damien Kerrand, président directeur général de la PME bretonne,...
SNCF: poussé vers la sortie, Jean-Pierre Farandou défend son bilan
Le départ de Jean-Pierre Farandou devait être confirmé en assemblée générale le 13 mai 2024 même si la SNCF n’a pas officiellement communiqué à ce sujet. Un communiqué laconique du ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires avait annoncé...
Transports publics: faut-il compter sur l’Europe pour financer le choc d’offre?
«La mandature qui s’achève a été marquée par une véritable reconnaissance du rôle clé de la mobilité, et des atouts des transports publics, faiblement émissifs et fortement inclusifs. Maintenant, le cœur du sujet, c’est le choc d’offre qu’il faut financer. Une partie...