Innovation, décarbonation, rentabilité: Iveco dévoile ses objectifs pour 2028

19 03 2024 | Actualités

Deux ans après sa réorganisation et une entrée en bourse mitigée, Iveco a présenté sa nouvelle stratégie, le 14 mars. Le groupe se donne 5 ans pour atteindre un chiffre d’affaires net de 19 Md€, assorti d’une marge EBIT de 7 à 8%, et d’une trésorerie disponible de 900 M€. Le président du groupe, Gerrit Marx, fonde sa confiance dans l’avenir sur le fait qu’une partie des objectifs fixés pour 2026 ont été quasiment atteints dès 2023 (15,9 Md€ de CA réalisé pour 17 Md€ projetés, et 5,2% de marge vs 5,6%). Parallèlement, la segmentation des activités se poursuit, avec cinq Business Units : chaînes de traction (FPT), Bus, Défense, Camions, et Services financiers. La division Magirus spécialisée dans les véhicules de pompiers va être cédée à l’allemand Mutares. 

Iveco a fixé des feuilles de route ambitieuses a chacune de ses activités. La division FPT, qui se place dans le Top 3 européen, devrait réaliser d’ici à 2028 un chiffre d’affaires de 6 Md€, avec une marge EBIT de 10% ; les ventes de Bus devraient dépasser quant à elles les 3 Md€, avec une marge de 7 à 8%, doublée par rapport à 2022, en ligne avec la rentabilité du camion, dont l’activité devrait dépasser les 11 Md€. Les activités liées à la Défense devraient rapporter 1,2 Md€, et les services financiers 8 à 9 Md€ pour une rentabilité de 130 à 150 M€. Le groupe prévoit de réaliser 1 Md€ d’économies d’ici à 2028, et veut investir 5,5 Md€ pour continuer à innover et renforcer ses positions.

S. G. 

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Véhicules lourds: les constructeurs européens publient un Manifeste pour réussir la décarbonation
Pas de Green Deal sans les bus et les camions. Pour atteindre les objectifs européens de neutralité carbone en 2050, les constructeurs réunis au sein de l’ACEA renouvellent leurs demandes de soutien à l’achat des véhicules et au déploiement d’infrastructures de charge...
Déjà championne du covoiturage, l’Essonne subventionne les moins de 25 ans
Les certificats d’économie d’énergie (CEE) doivent-ils servir à financer des politiques de mobilité ? L’enquête publiée dans le Monde du 6 avril soulève des questions au sujet du dispositif des Primes énergie, créé en 2006 par la loi de Programmation fixant les...
Ferroviaire : « une politique de l’Etat illisible », selon la Fnaut
«Ce n’est pas au passager de payer l’entretien du réseau ferroviaire, c’est au contribuable comme c’est le cas partout en Europe», explique François Delétraz à Mobily-Cités le 10 avril 2024. Le nouveau président de la Fnaut rappelle que l’Etat finance bien l’entretien...
Van Hool en faillite, VDL intéressé par la reprise
L’entreprise Van Hool est officiellement en faillite depuis le 8 avril, ainsi que la holding familiale qui contrôle le constructeur belge. Après trois exercices consécutifs dans le rouge, le plan de sauvetage n’a pas pu être mené à bien, en raison des difficultés...