Tramway T10 Ile-de-France

Ile-de-France: une vignette automobile rapporterait 750 M€ par an pour financer les transports publics

27 03 2023 | Actualités

800 M€ en 2024, et jusqu’à 2,6 Md€ en 2031. Les besoins de financement d’Ile-de-France Mobilités vont augmenter progressivement avec la mise en service des nouvelles lignes, notamment le Grand Paris Express. Pour explorer des solutions, la présidente de la Région et d’Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, a lancé en janvier des Assises du financement des transports franciliens pour la période 2024-2030. L’autorité organisatrice avait listé quatre sources de contributions permettant de dégager 1,5 Md€ de recettes supplémentaires à l’horizon 2030 : le tourisme, les plus-value foncières, la logistique urbaine et les entreprises.

Parallèlement, une commission mixte du Conseil régional, rassemblant la commission des finances et la commission des transports et des mobilités, a lancé un travail d’évaluation sur une série de pistes de financements. L’Institut Paris Région a été chargé de les analyser. Parmi les dispositifs envisagés, une série de nouvelles mesures sont chiffrées. C’est la redevance d’usage de l’infrastructure routière régionale qui rapporterait le plus: 500 M€ pour IdFM et 250 M€ pour la SGP avec un droit forfaitaire annuel fixé à 100€ par véhicule particulier. Viennent ensuite, avec 100 M€, la taxe sur les véhicules automobiles lourds (>1,3 t) ou la taxe sur les livraisons de colis (à 25 centimes par unité). Un prélèvement de 50 centimes sur les courses en taxi et VTC rapporterait 70 M€ par an, autant qu’une écotaxe applicable aux poids lourds en transit.

Neuf autres mesures basées sur l’évolution de ressources existantes sont analysées, en indiquant les paramètres nécessaires pour 50 M€ de ressource supplémentaire. Augmentation du versement mobilité, de la taxe de séjour additionnelle, de la taxe sur les parkings commerciaux, de la TICPE, d’une taxe additionnelle à la taxe foncière, d’une majoration du forfait post-stationnement, hausse de la taxe sur les cartes grises ou sur le transport aérien de passagers… L’Institut Paris Région émet bien évidemment une série de réserves sur l’acceptabilité sociale ou les effets indésirables de certaines de ces mesures, en précisant que sa mission ne comportait pas de recommandations. Pour autant, les recettes nouvelles comme, par exemple, celle portant sur le e-commerce ou la recréation d’une vignette automobile calibrée sur les nouveaux enjeux d’émissions des véhicules, pourraient être intégrées à une réflexion plus large et bénéficier aux réseaux des autres grandes villes, précise le rapport.

Fin janvier, Ile-de-France Mobilités avait également proposé une série de mesures pour réduire ses dépenses de 680 M€: baisse des redevances pour la location des lignes du GPE (280 M€ à partir de 2026), transformation de la dette Covid (130 M€ en 2024) en subvention, transfert à la SGP des coûts de préexploitation du Grand Paris Express, suppression de la tarification sociale aux étrangers en situation irrégulière, réduction de la TVA à 5,5%. Les services de l’Etat travaillent de leur côté, et un plan de financement devrait être bouclé avant la fin du 1er semestre.

S. G.

 

 

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Les difficultés de recrutement persistent dans le TRV
Les problèmes de recrutement persistent dans le transport routier de voyageurs: 64% des employeurs du secteur sont confrontés à des problèmes de recrutement de conducteurs à temps plein et 72 % à temps partiel. Ces chiffres issus du baromètre de la FNTV pour le 1er...
Damien Kerrand
« Nous utilisons du B100 pour l’ensemble de nos activités »  Avec 17 autocars sur 34 alimentés au B100, ce biocarburant a représenté 68% du total des kilomètres parcourus en 2023 par les Voyages Morio. Damien Kerrand, président directeur général de la PME bretonne,...
SNCF: poussé vers la sortie, Jean-Pierre Farandou défend son bilan
Le départ de Jean-Pierre Farandou devait être confirmé en assemblée générale le 13 mai 2024 même si la SNCF n’a pas officiellement communiqué à ce sujet. Un communiqué laconique du ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires avait annoncé...
Transports publics: faut-il compter sur l’Europe pour financer le choc d’offre?
«La mandature qui s’achève a été marquée par une véritable reconnaissance du rôle clé de la mobilité, et des atouts des transports publics, faiblement émissifs et fortement inclusifs. Maintenant, le cœur du sujet, c’est le choc d’offre qu’il faut financer. Une partie...