Station Hyport à Toulouse-Blagnac

Hydrogène: alléger le TCO pour développer la mobilité lourde

07 12 2023 | Actualités

Production et de distribution d’hydrogène vert à Toulouse-Blagnac, capacité de production d’hydrogène vert de 2 t par jour (5 MW) sur le site de Bessières (Haute-Garonne), l’Occitanie poursuit son équipement dans le cadre du projet européen Corridor H2. Et pour soutenir les usages mobilité, la Région a voté le 1er décembre une aide globale de 6,6 M€ qui permettra à 7 transporteurs régionaux d’acquérir 25 camions à hydrogène, en concrétisation d’un appel à projets. «Camions à hydrogène mais aussi autocars, trains, voitures, vélos… Petit à petit c’est l’ensemble des mobilités qui sont repensées pour que cette nouvelle source d’énergie s’inscrive dans le quotidien des habitants et répondent à leurs besoins. Première Région de France à s’être dotée d’un plan dédié de développement de l’hydrogène vert, doté de 150 M€, l’Occitanie dispose aujourd’hui d’une chaîne complète, de la recherche à la production, en passant par le développement des usages»a déclaré Carole Delga, présidente de la Région.

Le 5 décembre, à l’occasion de l’inauguration de la gigafactory Symbio à Saint-Fons (Rhône), la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a précisé les objectifs de la France pour la filière hydrogène décarboné: 6 GW en 2030 et 10 en 2035. Cette production doit être fléchée en premier lieu vers l’industrie, et ensuite vers la mobilité lourde.

Or, pour les acteurs de la filière, réunis le 7 décembre à Paris pour l’Assemblée générale annuelle de France Hydrogène, le rythme de concrétisation des installations de production ne permettra pas d’atteindre les objectifs annoncés. «Les sites actuellement en exploitation ou en projet ne représentent à ce jour que 300 MW», souligne Philippe Boucly, président de France Hydrogène. Il sera donc difficile d’atteindre les 6.000 MW attendus dans 7 ans. En cause, les incertitudes liées au prix de l’énergie, en particulier de l’électricité, qui plombent l’équation économique de l’hydrogène renouvelable. Les mêmes causes produisent les mêmes effets sur les usages liés à la mobilité lourde. Stellantis et Renault demandent aux pouvoirs publics un soutien pour amorcer la commercialisation des VUL à hydrogène. Des véhicules dont le surcoût par rapport à leurs équivalents électriques à batteries (et a fortiori thermiques) reste important. Pour bon nombre de transporteurs, l’investissement reste hors de portée, et le différentiel de prix entre l’hydrogène renouvelable et le diesel alourdit encore le TCO.

S. G.

 

À lire également

35% des entreprises n’ont pas de projet FMD

35% des entreprises n’ont pas de projet FMD

Plus de 8 entreprises sur 10 interrogées ont rencontré au moins une difficulté lors de la mise en œuvre du Forfait Mobilités Durables (FMD), selon la 3e édition du baromètre FMD réalisé en novembre...

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
La Région Auvergne Rhône-Alpes commande 50 cars rétrofités hydrogène à GCK
«Une première européenne et une véritable bascule en termes de technologie, de développement durable, et de protection de l’environnement, avec du matériel produit en Auvergne Rhône-Alpes», annonce Laurent Wauquiez. Les cars rétrofités commandés par la région à...
Laurence Broseta
Australie, Etats-Unis, Moyen Orient : « Nous souhaitons avant tout nous renforcer sur nos marchés actuels » Keolis compte sur ses atouts pour consolider ses positions et gagner de nouveaux marchés à l’international. Métro sans conducteur, tramways, transports...
Le BEA-TT veut encore améliorer la sécurité aux passages à niveau
«En vingt ans, le BEA-TT a ouvert 268 enquêtes et émis un peu plus de 800 recommandations de sécurité…, a indiqué Jean-Damien Poncet, directeur du BEA-TT lors du séminaire organisé à l’occasion des vingt ans de l’organisme le 8 février 2024. Les recommandations du...
Transports publics: le Gart appelle Patrice Vergriete à organiser une conférence de financement
Après quasiment un mois d’attente, la nomination de Patrice Vergriete comme ministre délégué aux Transports suscite des réactions positives chez les professionnels et les collectivités. Le Gart salue un «élu de terrain, fin connaisseur des problématiques rencontrées...