Les difficultés de recrutement persistent dans le TRV

16 05 2024 | Actualités

Les problèmes de recrutement persistent dans le transport routier de voyageurs: 64% des employeurs du secteur sont confrontés à des problèmes de recrutement de conducteurs à temps plein et 72 % à temps partiel. Ces chiffres issus du baromètre de la FNTV pour le 1er trimestre 2024 traduisent même un accroissement des difficultés par rapport au 1er trimestre 2023. «La pénurie de conducteurs reste un enjeu majeur, avec des conséquences sur notre capacité à répondre aux besoins croissants de mobilité de nos concitoyens. Nous travaillons sans relâche pour trouver des solutions innovantes et durables à ces défis, tout en continuant à promouvoir la transition énergétique et la qualité de service pour nos clients», indique Jean-Sébastien Barrault, président de la FNTV.

41% des transporteurs qui ont participé au baromètre FNTV trouvent difficile la mise en place de formations de conducteurs. Et 61% des répondants déclarent avoir été pénalisés par les délais de délivrance des documents de conduite. Une situation qui semble toutefois en voie d’amélioration, puisque 13% des transporteurs observent une réduction de ces délais, contre 4% un trimestre auparavant. Pourtant, les incertitudes sur les délais de délivrance des documents de conduite continuent de peser sur l’activité : 61% des répondants estiment que ce paramètre impacte leur capacité à s’engager dans des appels d’offres ou des contrats, une part en hausse.

Le manque d’attractivité des métiers de la conduite se reflète aussi dans l’organisation du travail, particulièrement pour les horaires de nuit, des missions pour lesquelles 26% des transporteurs peinent à recruter ou faire travailler des salariés. La vacance de postes reste élevée pour les conducteurs scolaires (63% des répondants), même si les établissements ne sont plus que 2% à avoir été en incapacité à honorer leurs marchés. Au total, 13% ont déclaré le déclenchement de plans de transport adaptés et 50% ne pensent pas en sortir rapidement. 37% des répondants ont subi des pénalités, le niveau le plus élevé depuis juin 2023.

En matière de décarbonation, 41% des transporteurs ont investi dans les nouvelles énergies pour les véhicules au premier trimestre. Ces investissements ont principalement été orientés vers le HVO. Les difficultés existent toutefois pour 22% des répondants dans la levée de financements bancaires pour ces véhicules alternatifs au diesel, mais cette proportion baisse en un trimestre. Le gazole représente encore 86% du parc d’autocars.

Quant aux perspectives de chiffre d’affaires à court terme, elles sont stables à six mois pour 59% des transporteurs. Mais dans le transport touristique et occasionnel, le carnet de commandes est moins rempli qu’au premier trimestre 2023 pour 57% des répondants. Après une baisse sous les 60% à la fin de l’année 2023, le niveau d’optimisme remonte et représente 67% des répondants.

S. G. 

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Damien Kerrand
« Nous utilisons du B100 pour l’ensemble de nos activités »  Avec 17 autocars sur 34 alimentés au B100, ce biocarburant a représenté 68% du total des kilomètres parcourus en 2023 par les Voyages Morio. Damien Kerrand, président directeur général de la PME bretonne,...
SNCF: poussé vers la sortie, Jean-Pierre Farandou défend son bilan
Le départ de Jean-Pierre Farandou devait être confirmé en assemblée générale le 13 mai 2024 même si la SNCF n’a pas officiellement communiqué à ce sujet. Un communiqué laconique du ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires avait annoncé...
Transports publics: faut-il compter sur l’Europe pour financer le choc d’offre?
«La mandature qui s’achève a été marquée par une véritable reconnaissance du rôle clé de la mobilité, et des atouts des transports publics, faiblement émissifs et fortement inclusifs. Maintenant, le cœur du sujet, c’est le choc d’offre qu’il faut financer. Une partie...
Les véhicules zéro émission en vedettes à Milan
En Italie, les constructeurs de véhicules lourds ont choisi de se regrouper pour organiser un Salon conjoint, du 8 au 11 mai, à Milan. Plus exactement, deux salons jumelés, New Mobility Expo et TranspoTEC/LogiTEC. Une décision stratégique pour les professionnels du...