Toyota APM

Accessibilité, dernier kilomètre, mobilité décarbonée… Toyota veut marquer des points aux JO de Paris

08 11 2023 | Actualités

Partenaire des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, Toyota va profiter de l’évènement pour présenter toute l’étendue de sa gamme de véhicules et de solution de mobilité, et pas seulement sur les routes. 250 exemplaires de véhicules individuels électriques à batterie C+walk S (version assise) et C+walk T (version debout) seront ainsi proposés aux athlètes, aux organisateurs et aux bénévoles. Ces deux véhicules affichent une vitesse maximum de 6 km/h et sont équipés de systèmes de détection d’obstacle avant afin de garantir la sécurité du conducteur et des personnes environnantes. Pour les personnes à mobilité réduite, Toyota fournira également 50 « 3ème roue motorisée », qui seront disponibles dans le Village des athlètes tout au long des Jeux. 150 autres exemplaires seront également mis à disposition lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques. En plus, 250 Accessible People Mover (APM) électriques circuleront à l’intérieur des zones de sécurité de Paris 2024. Et 150 Toyota Proace Verso électriques à batterie accessibles PMR seront utilisés pour les trajets routiers des personnes à mobilité réduite,

Au total, plus de 2 650 véhicules particuliers électrifiés Toyota devraient être utilisés lors des Jeux de Paris 2024. Le constructeur japonais fournira notamment 500 Mirai à hydrogène à l’opérateur de taxis Hype, dont la flotte franchira ainsi la barre des 1 500 véhicules FCEV. Toyota et ses partenaires projettent de présenter jusqu’à 10 applications hydrogène différentes, allant des bus aux camions en passant par les bateaux et les chariots élévateurs. Deux cars rétrofités convertis grâce à une technologie Toyota (pile à combustible) doivent être mis en service. Ces véhicules commandés par B.E. Green sont en cours de transformation dans les ateliers de GCK.

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Les difficultés de recrutement persistent dans le TRV
Les problèmes de recrutement persistent dans le transport routier de voyageurs: 64% des employeurs du secteur sont confrontés à des problèmes de recrutement de conducteurs à temps plein et 72 % à temps partiel. Ces chiffres issus du baromètre de la FNTV pour le 1er...
Damien Kerrand
« Nous utilisons du B100 pour l’ensemble de nos activités »  Avec 17 autocars sur 34 alimentés au B100, ce biocarburant a représenté 68% du total des kilomètres parcourus en 2023 par les Voyages Morio. Damien Kerrand, président directeur général de la PME bretonne,...
SNCF: poussé vers la sortie, Jean-Pierre Farandou défend son bilan
Le départ de Jean-Pierre Farandou devait être confirmé en assemblée générale le 13 mai 2024 même si la SNCF n’a pas officiellement communiqué à ce sujet. Un communiqué laconique du ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires avait annoncé...
Transports publics: faut-il compter sur l’Europe pour financer le choc d’offre?
«La mandature qui s’achève a été marquée par une véritable reconnaissance du rôle clé de la mobilité, et des atouts des transports publics, faiblement émissifs et fortement inclusifs. Maintenant, le cœur du sujet, c’est le choc d’offre qu’il faut financer. Une partie...