400.000 télétravailleurs seraient prêts à quitter l’Ile-de-France

25 04 2024 | Actualités

Quatre ans après le début de la crise sanitaire, le télétravail s’est installé dans les habitudes. Réalisée avec BVA Xsights, l’étude publiée par le Forum Vies Mobiles se concentre sur les mégapoles de Paris Ile-de-France, Londres et New-York, des zones urbaines de plus de 10 millions d’habitants où la proportion d’actifs susceptibles de télétravailler est significative. Près d’un actif sur deux pratique le télétravail au moins une fois par semaine (45% en Île-de-France et à Londres, 50% à New-York), alors que les trois quarts des télétravailleurs ne travaillaient jamais à distance avant 2020. C’est le Covid qui a fait basculer les pratiques, à tel point qu’une majorité de télétravailleurs passent davantage de temps chez eux qu’au bureau (2 jours par semaine en moyenne en Île-de-France contre 3 jours à Londres et New-York).

Lorsqu’ils télétravaillent, les Franciliens le font principalement depuis leur domicile (89%). C’est un peu moins vrai à Londres (75%) et New York (67%). Là-bas, il est beaucoup plus courant qu’en France de travailler depuis un deuxième logement, un espace de coworking ou un café : ils sont près d’1 sur 2 à New-York à le faire régulièrement ou occasionnellement et près d’1 sur 3 à Londres, contre seulement 1 sur 10 à Paris (2 sur 10 depuis un second logement). La pratique du télétravail à la demi-journée est beaucoup plus développée à New-York (41% des télétravailleurs) et à Londres (28% des télétravailleurs) qu’en Île-de-France (9%). le vendredi est le jour le plus télétravaillé (58% à Paris, 54% à New-York et 62% à Londres), juste derrière le lundi (39% à Paris, 51% à New -York et 59% à Londres). L’Ile-de-France se démarque des autres zones avec une forte présence sur le lieu de travail les mardis et jeudis (70% et 62%).

Les télétravailleurs ont-ils réinvesti leur sphère privée? En tout cas, ils ont plus souvent déménagé que les autres depuis 2020 : 35% contre 24% en Île-de-France, 33% contre 24% à Londres et 34% contre 26% à New York. Et ce sont ceux qui résidaient en appartement qui ont plus largement cherché un logement plus spacieux (67% en Île-de-France), un espace extérieur (64% en IdF), un cadre de vie plus calme (65% en IdF). Et quand ils doivent se rendre au bureau, 62% des télétravailleurs new-yorkais dorment en dehors de leur domicile, à l’instar de 47% des Londoniens et seulement 27% des Franciliens. Si l’on constate un ralentissement général des déménagements en 2023, un télétravailleur sur cinq projette de quitter l’Ile-de-France dans les cinq prochaines années. Cela représente environ 400.000 actifs. 

S. G.

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Les difficultés de recrutement persistent dans le TRV
Les problèmes de recrutement persistent dans le transport routier de voyageurs: 64% des employeurs du secteur sont confrontés à des problèmes de recrutement de conducteurs à temps plein et 72 % à temps partiel. Ces chiffres issus du baromètre de la FNTV pour le 1er...
Damien Kerrand
« Nous utilisons du B100 pour l’ensemble de nos activités »  Avec 17 autocars sur 34 alimentés au B100, ce biocarburant a représenté 68% du total des kilomètres parcourus en 2023 par les Voyages Morio. Damien Kerrand, président directeur général de la PME bretonne,...
SNCF: poussé vers la sortie, Jean-Pierre Farandou défend son bilan
Le départ de Jean-Pierre Farandou devait être confirmé en assemblée générale le 13 mai 2024 même si la SNCF n’a pas officiellement communiqué à ce sujet. Un communiqué laconique du ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires avait annoncé...
Transports publics: faut-il compter sur l’Europe pour financer le choc d’offre?
«La mandature qui s’achève a été marquée par une véritable reconnaissance du rôle clé de la mobilité, et des atouts des transports publics, faiblement émissifs et fortement inclusifs. Maintenant, le cœur du sujet, c’est le choc d’offre qu’il faut financer. Une partie...