Gigafactory ACC à Billy-Berclau-Douvrin (Pas-de-Calais)

Energie, matières premières, compétences, numérique: les défis de la réindustrialisation à la française

23 01 2024 | Actualités

Les deux premières gigafactories de batteries, inaugurées en 2023 à Billy-Berclau-Douvrin (Pas-de-Calais) et près de Dunkerque, ont marqué l’année dans le domaine des transports. «Sans énergie, sans excellence numérique, sans compétences et sans accès aux ressources naturelles, il n’y aura pas de réindustrialisation de la France», a néanmoins prévenu Patrick Pélata, président de l’Académie des technologies lors de la présentation de la synthèse de ses travaux «Réindustrialiser la France: enjeux et conditions de réussite» le 22 janvier 2024. L’établissement public administratif national, placé sous la tutelle du ministre chargé de la Recherche, a dévoilé ses recommandations sur ces quatre défis à relever: énergie, ressources naturelles, compétences et numérique. 

L’Académie rappelle en premier lieu que l’électrification des usages (notamment pour les voitures) va nécessiter de doubler la production d’électricité d’ici à 2050. Elle plaide ainsi pour que tous les développements d’énergie décarbonée soient accélérés (éolien; photovoltaïque; nucléaire; biomasse; chaleur géothermique, solaire et fatale). «L’accélération des renouvelables et la relance de la filière nucléaire (EPR et SMR) nécessitent de sérieusement optimiser le délai des permis et de la certification sans compromettre le temps des débats», souligne l’Académie des technologies dans sa synthèse. 

S’agissant des besoins nouveaux en ressources naturelles (intrants) comme le lithium et les terres rares utilisées pour fabriquer des batteries, l’Académie préconise aussi d’«accélérer l’inventaire minier et le processus d’autorisation tout en conservant le temps du dialogue citoyen». C’est, par exemple, le cas du projet de la première mine de lithium sur le site de Beauvoir, à Echassières (Allier), destiné à la création d’une filière européenne intégrée de la batterie pour véhicules électriques: la Commission nationale du débat public (CNDP) annonce l’ouverture d’un débat public au printemps 2024.
L’Académie recommande également de passer des «partenariats durables et diversifiés» avec les pays qui produisent les intrants dont nous avons besoin et de mieux prendre en compte l’importance de l’économie circulaire.

Concernant le défi des compétences, l’Académie plaide pour une plus grande implication des entreprises qui passe notamment par une meilleure répartition des actions de formation entre les établissements d’enseignement et les entreprises elles-mêmes, et par leur représentation «de façon pertinente» dans les conseils d’orientation des établissements d’enseignement.
Sur le numérique, l’Académie insiste sur les enjeux de souveraineté qu’il s’agisse du cloud ou de l’IA de confiance et de l’IA hybride, par exemple. 

Enfin, l’Académie des technologies souligne que la réindustrialisation de la France ne pourra réussir sans développer une logique d’écosystème et de filière. Elle a également la conviction qu’il est indispensable d’y associer les citoyens et de mieux leur expliquer la cohérence d’ensemble des actions mises en œuvre et les bénéfices attendus afin d’éviter des «débats tordus», des blocages et autres fake news.

Florence Guernalec

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Annulation de la hausse du coût des péages ferroviaires : les Régions poursuivent leur défense du pouvoir d’achat
Après du jugement du 5 mars dernier par lequel les dispositions tarifaires pour les années 2024-2026 ont été annulées par le Conseil d’Etat, les Régions ont à nouveau été consultées sur le projet de Document de référence du réseau (DRR), dans le cadre de la relance de...
FNTV et France 2030 s’engagent pour l’avenir des métiers du transport routier de voyageurs
La Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV) a annoncé son engagement dans le projet Transformeurs, soutenu par l'initiative "Compétences et Métiers d'Avenir" de France 2030. Ce projet, coordonné par l'Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP),...
Partenariat stratégique pour une transition énergétique dans le transport scolaire et interurbain
IVECO BUS et Saipol ont annoncé un partenariat ambitieux visant à promouvoir l'utilisation de biocarburants dans le secteur du transport scolaire et interurbain en France. Dans le cadre de ce partenariat, IVECO BUS a homologué son modèle emblématique CROSSWAY (Tector...
Le BHNS Part-Dieu : sept chemins déclarés d’utilité publique
« En 2026, la première ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) répondra aux besoins de mobilité identifiés sur l’Est lyonnais, avec une amplitude horaire importante, une fréquence élevée et un matériel roulant spacieux, silencieux et confortable. Cette nouvelle...