Guide MaaS – Novembre 2022

30  TTC

Intelligence artificielle vs aveuglement véritable.
Êtes-vous pour ou contre la mobilité intelligente ? Personne n’aurait l’idée saugrenue de poser une question de ce genre. D’abord parce qu’il faudrait définir au préalable ce que signifie le terme de mobilité intelligente. S’agit-il d’un ensemble de technologies et de services strictement liés au développement de l’intelligence artificielle, ou plutôt de tout ce qui relève du traitement automatique des données et de l’informatique dans l’organisation des déplacements ?

Catégories : , Étiquettes : , , ,

Êtes-vous pour ou contre la mobilité intelligente ? Personne n’aurait l’idée saugrenue de poser une question de ce genre. D’abord parce qu’il faudrait définir au préalable ce que signifie le terme de mobilité intelligente. S’agit-il d’un ensemble de technologies et de services strictement liés au développement de l’intelligence artificielle, ou plutôt de tout ce qui relève du traitement automatique des données et de l’informatique dans l’organisation des déplacements ? Ensuite, parce qu’il n’y aurait pas grand sens à se déclarer favorable ou opposé à un champ d’activités ou de connaissances aussi vaste. Pourtant, le développement des automatismes et des véhicules connectés, l’utilisation croissante des algorithmes et des modèles mathématiques dans la gestion des mobilités peuvent susciter des interrogations. Plus précisément, ce sont les objectifs poursuivis qui inquiètent. Tout cela va-t-il aboutir à réduire au plus strict minimum l’intervention humaine, ou bien plutôt à réserver aux humains les tâches les plus qualitatives, les décisions qui nécessitent autre chose qu’un calcul de probabilités, si complexe soit-il. Et dans ce cas, où se trouve la frontière ? Et qui va se charger de la tracer ?

Ni le dilemme du tramway ni les lois robotiques d’Isaac Asimov ne permettent de résoudre ces questions de manière tranchée. Améliorer la sécurité des tramways ou des véhicules autonomes ne garantira jamais le risque zéro. À la limite, c’est en renonçant totalement à se déplacer que l’on pourrait éliminer totalement les accidents de transport. Pas très pratique, ni très motivant. Et le même raisonnement peut s’appliquer aux réductions des émissions de GES… Les arbitrages déterminants pour la cohésion de nos sociétés reposent donc sur des choix, des réflexions, des arguments, pas forcément partagés par tous mais acceptables pour tous. Un processus démocratique ? On peut le souhaiter pour éviter de créer un sentiment de confiscation, de nourrir la déjà très profonde fracture entre le peuple et les élites, les périphériques et les inclus, les dotés et les exclus…

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Guide MaaS – Novembre 2022”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *