Les cars de tourisme exclus du centre de Paris?

23 05 2023 | Actualités

La Ville de Paris ne veut plus d’autocars dans ses quartiers centraux. Ils seront interdits, quelle que soit leur motorisation, dans la future Zone à trafic limité qui doit être mise en œuvre début 2024 sur le périmètre des arrondissements 1 à 4, rive droite, et 5 à 7, au nord du boulevard Saint-Germain, rive gauche. Dans cette zone se trouvent un grand nombre de sites touristiques ou culturels, dont le musée du Louvre, pour lequel l’accès sera possible par le parking via les quais Ouest. A la suite d’une séance de concertation organisée le 17 mai, la FNTV fait part de son opposition à ce projet, et dénonce l’« autocar-bashing » auquel se livrent les élus parisiens. Les transporteurs redoutent un « parcours du combattant » pour accéder au centre de la capitale, auxquelles s’ajoutent les contraintes liées à la ZFE et à la période des Jeux olympiques et paralympiques (JOP).

Fin mars, la maire de Paris, Anne Hidalgo, avait confirmé à l’AFP son intention de faire aboutir ce projet de ZTL avant les JOP. Présentée en 2021, la ZTL avait dans un premier temps été rejetée par la Préfecture de Police de Paris et son ancien patron, Didier Lallement, remplacé depuis Laurent Nunez. L’objectif de la ZTL est de se débarrasser du trafic automobile de transit, qui représente 50% du total sur les arrondissements concernés. A l’issue de la concertation, le dossier doit être présenté à l’Autorité environnementale, avant l’organisation d’une enquête publique à la fin de l’été, espère-t-on du côté de la Ville de Paris.

S. G.

À lire également

Concurrence : l’ART redoute une «quasi-absence d’ouverture du marché» sur le TER
Saisie par l’Autorité de la concurrence (ADLC) en décembre dernier, l’Autorité de régulation des transports (ART) a rendu un avis plutôt mitigé sur la situation du secteur des transports terrestres de personnes. La démarche de l’ADLC vise à faire le bilan sur les...
Résultats: retour dans le vert pour Transdev en 2022
7,7 Md€ de chiffre d’affaires (en hausse de 10%) et un résultat net de 20 M€. En dépit des tensions sur l’énergie, qui ont pesé pour 82 M€, et sur les recrutements, les incertitudes liées à la crise sanitaire ont disparu: Transdev est revenu en positif en 2022, après...
Annulation de la hausse du coût des péages ferroviaires : les Régions poursuivent leur défense du pouvoir d’achat
Après du jugement du 5 mars dernier par lequel les dispositions tarifaires pour les années 2024-2026 ont été annulées par le Conseil d’Etat, les Régions ont à nouveau été consultées sur le projet de Document de référence du réseau (DRR), dans le cadre de la relance de...
FNTV et France 2030 s’engagent pour l’avenir des métiers du transport routier de voyageurs
La Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV) a annoncé son engagement dans le projet Transformeurs, soutenu par l'initiative "Compétences et Métiers d'Avenir" de France 2030. Ce projet, coordonné par l'Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP),...
Partenariat stratégique pour une transition énergétique dans le transport scolaire et interurbain
IVECO BUS et Saipol ont annoncé un partenariat ambitieux visant à promouvoir l'utilisation de biocarburants dans le secteur du transport scolaire et interurbain en France. Dans le cadre de ce partenariat, IVECO BUS a homologué son modèle emblématique CROSSWAY (Tector...
Le BHNS Part-Dieu : sept chemins déclarés d’utilité publique
« En 2026, la première ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) répondra aux besoins de mobilité identifiés sur l’Est lyonnais, avec une amplitude horaire importante, une fréquence élevée et un matériel roulant spacieux, silencieux et confortable. Cette nouvelle...